mardi 22 mars 2011

Saroyan, première partie

Détail de Saroyan

Bonjour!

   Notre histoire à Saroyan et moi  a commencé par un peu de marchandage malhonnête avec l'Homme de ma vie. Depuis quelques semaines, j'avais vraiment envie d'aller faire un tour au Mouliné, une boutique de laine de Montréal où je n'avais jamais mis les pieds, et j'ai fini par convaincre l'Homme de m'y amener *et* de me payer un écheveau de ce qui me tenterais une fois là-bas, sous condition de payer la petite épicerie du vendredi. On s'y est rendu dès le lendemain, et j'ai cru m'évanouir devant le choix incroyable de fils de toutes les matières et de toutes les couleurs! J'ai fait le tour de la boutique super lentement, touchant à tout, osant à peine parler, pendant que l'Homme s'installait sur l'unique fauteuil de la place et riait de moi. Avant de partir, je m'étais fait une liste de candidats potentiels, que je voulais absolument examiner (Berroco Vintage ou Ultra Alpaca, Noro, Cascade Ultra Pima, et aussi du fil à dentelle, sans marques en tête) mais une fois devant le choix de fils Malabrigo, j'ai complètement craqué pour Silky Merino, et je suis repartie avec un écheveau couleur Indiecita, un mélange de vert, lilas et turquoise, avec une touche de jaune.

   Une fois à la maison, je me suis mise à paniquer en réalisant qu'il n'y a pas grand chose qu'on peut faire faire avec 135 mètres de laine, alors j'ai cherché comme une dingue un petit projet digne de mon écheveau. Après plusieurs tergiversations, j'ai décidé de prendre le risque d'utiliser le patron Saroyan, trouvé sur Ravelry mais qui a aussi été traduit en français par une âme généreuse ici, même en sachant qu'il y avait peu de chances que je réussisse à faire un foulard de taille normale avec si peu de laine. J'ai choisi de ne tricoter que cinq augmentations et de garder le foulard assez étroit, pour éviter de manquer de fil... mais je me suis complètement plantée. Avec un seul écheveau, je réussissais à peine à faire un peu plus que le tour de mon cou, donc re-marchandage pour attirer l'Homme au Mouliné à nouveau (plus facile cette fois-ci, puisque j'ai pu le tenter avec la proximité du Marché Atwater!).

   J'ai pu, avec le deuxième écheveau, atteindre une longueur plus décente, mais Malabrigo ne garanti pas l'uniformité de couleur pour Indiecita - avoir su, j'aurais tricoté avec les deux écheveaux en même temps (deux rangs avec un fil, deux rangs avec l'autre). Le résultat donne un foulard très joli, à tendance turquoise d'un côté et mauve de l'autre... pas grave, je l'aime quand même!

   J'ai terminé mon Saroyan ce matin et je suis présentement en train de le laisser sécher sur mon lit, étiré. Je me suis rendue compte en l'étendant que la fibre n'est pas assez élastique pour avoir besoin d'être maintenue avec des aiguilles, donc je m'évite la peine d'en trouver dans mon lit toute la semaine! :D

  Voici une photo du foulard avant blocage:




Demain, je mettrai plus de photos du produit fini! J'ai tellement hâte de pouvoir l'essayer!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire