samedi 18 juin 2011

Un beau coup de tête!

Hier, vendredi, j'étais toujours en pyjama vers 13h.  Je faisais une tournée des blogues qui m'inspirent, et en regardant The Royal Sisters et Dottie Angel, j'ai commencé à avoir des envies quasi-irrésistibles d'écumer les marchés aux puces et les bazars, de courir les boutiques de bricolage, de repeindre de nouveaux meubles que je me voyais déjà acheter, de créer des décorations murales, de trouver des coupons de tissus vintage pour faire des jupes et du patchwork, de dévaliser les boutiques etsy des artistes qui filent leur laine à main... non seulement je n'avais pas le temps de tout faire ça, mais je n'en avais surtout pas les moyens! Pressée par des envies de bouger, de créer et de m'en mettre plein les yeux, je me suis tournée vers l'homme et je lui ai dit qu'il fallait absolument que je sorte de la ville. Impérativement et sans délais. Après quelques menus marchandages, on s'est préparé à toute vitesse et on a sauté dans la voiture pour aller faire un tour dans Lanaudière.

J'aime cette région là, elle est belle, riche, accueillante. Simple, avec un terroir impressionnant. Et à moins d'une heure de Montréal, ça vaut la peine d'y aller souvent!



Premier arrêt: Miel de chez nous, à Sainte-Mélanie, pour acheter une énorme quantité de miel et un pot d'un excellent caramel à la fleur de sel que j'arrive à peine à ne pas dévorer entièrement à la petite cuiller.

Ensuite, un peu de hiking au parc régional des chutes Monte-à-peine-et-des-dalles (avec un nom comme ça, comment résister!). On est passé par la porte de Saint-Mélanie, mais c'est pas mal la plus... ardue, surtout pour ressortir du parc (500 m d'escaliers et de côtes à pic, ça fait réaliser qu'on est pas en forme. Et ça fait des mollets d'enfer). Il est aussi possible de passer par Sainte-Béatrix et par Saint-Jean-de Matha (de loin la porte la plus facile). Quelques heures à profiter de la forêt...



du soleil...


du paysage...



J'ai même eu un peu de temps pour crocheter au bord de l'eau! Vous vous souvenez de ma couverture de granny-squares? Elle avance, lentement mais surement! C'est mon projet préféré en voiture et dans le métro, super portatif. Et photogénique, même sur un rocher!



On a terminé la journée par un excellent et ô combien gargantuesque souper au centre-ville de Joliette, sur la terrasse du Pasta Papa. Je n'ai pris aucune photo, mais croyez-moi sur parole, c'était vraiment bon!

Je suis revenue à Montréal vraiment plus détendue (même si je suis couverte de piqûres de moustiques!). Je sais que je ne suis pas une bibitte de ville, par contre, à force de grouiller dans ma petite routine, j'en viens à oublier de me ménager des moments pour respirer... Les zones urbaines ont leur utilité, mais il y a peu de choses qui me font autant de bien que d'échapper de Montréal!

Et vous, de quoi avez-vous besoin pour respirer?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire