jeudi 16 février 2012

Briser l'échine de l'hiver




  J’ai lu un roman* où on disait que dans le long combat des saisons, on pouvait discerner le moment où le printemps brise l’échine de l’hiver. Une journée, quelques jours au plus, où la neige fond un peu, où un soleil timide nous gratifie de ses chauds rayons, où la sève des arbres se remet à circuler. L’hiver n’a quand même pas dit son dernier mot, il se prépare à riposter, peut-être même violemment, mais au moins à partir de ce moment on sait que le printemps nous reviendra.

   Je crois qu’on peut dire que c’est aujourd’hui que le printemps a brisé l’échine de l’hiver, parce que ça sent le printemps! Peut-être ai-je senti que ce moment approchait, parce que dans les derniers jours j’ai été agitée, secouée par des envies de créer, de jardiner, de popoter! Je cours à droite et à gauche, fouillant dans mes réserves de laine et de tissus, étalant des crayons de couleur ici, répartissant mon matériel de couture là… en une semaine, j’ai travaillé sur ma couverture en granny, j’ai terminé un bas, j’ai commencé des contenants en tissus pour ranger la laine, j’ai recouvert un vase en verre pour le rendre plus joli, j’ai cousu des serviettes réutilisables (j’entends ma mère protester jusqu’ici, et juste pour l’exaspérer, j’écrirai un billet dédié à ces serviettes bientôt) et j’ai téléchargé une bonne dizaine de modèles de tricot et de couture. Je suis foncièrement incontrôlable, et j'ai la concentration d'une mouche à fruit... sauf peut-être quand je médite devant une pile de tissus, une paire de ciseaux à la main...





   C’est le temps de préparer le ménage du printemps, d’aérer la maison, de chercher où aller aux sucres… qu’est-ce que la venue prochaine du printemps vous inspire? De quelle manière aidez-vous le printemps à briser l'échine de l'hiver?




*Les chasseurs de mammouths, Jean M Auel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire